30 décembre 2009

Enter the circus Chapter 9 : brave

"
       Je suis gentil. C’est comme cela que l’on me qualifie depuis bien des années, de l’école maternelle à nos jours. Gentil, poli bien élevé ; en bref : parfait pour les parents des autres. Le problème est bien ici : les autres. Être gentil c’est la qualité nécessaire pour se faire des amis et bien plus, mais c’est une qualité efficace seulement jusqu’en école primaire. Être gentil c’est se trouver dans le camp des Bons, le camp des Populaires, jusqu’au moment où la personnalité évolue.
       On passera la période – non achevée – des poussées de bouton et autres changement subits de voix. En effet c’est bien ici que se situe la crise. A ce point exact de ma vie j’avais 15 ans, j’étais en seconde, bâtiment L, en cours de mathématiques et je réalisai finalement que j’étais juste gentil. Seulement gentil, rien d’autre. Juste quelqu’un de gentil, rien de plus rien de moins.
       A la même heure, un mois auparavant, une certaine jeune fille au caractère bien trempé, amenait ses couleurs et ses dreadlocks bariolées au bureau de la vie scolaire afin de se présenter à son nouvel établissement. Les cours avaient déjà repris depuis quelques jours, le vent d’hiver entamait sa conquête et notre rencontre fut inéluctable. J’étais le Gentil, elle était la Nouvelle et il était alors dans ma fonction de lui faire visiter le lycée. J’étais intrigué par elle, et elle était blasée par la rentrée. Plus qu’intrigué je devins séduit au fil des jours pour finir amoureux, encore et toujours. Cependant j’étais trop gentil, trop curieux, j’en savais déjà beaucoup sur elle, je l’écoutais parler et je devenais sans surprise le « bon ami ». Le « bon ami » est un des pires effets indésirables de la « gentillesse ». Autant une mauvaise excuse qu’un refus détourné en compliment, cette expression reste la plus destructrice pour les « Gentils ».
       Je restais donc ami, puis très bon ami avec elle, enterrant ce désir, contenant ma douleur à chaque confidence amoureuse. Toutefois elle devenait mon modèle d’actions sans réserves. C’est donc ainsi que ma décision fut prise, entre une équation et un tableau de signe : j’arrêterai d’être gentil. Je serai égoïste, sans scrupules, prêt à tout, mais pas méchant… « Arrêter de me soucier des autres, m’occuper de moi, devenir mystérieux, garder mon sens de l’humour, oser» La liste était non exhaustive. Il me fallait un nouveau moi et sur le champ ! Je m’éloignai de mon passé. Je changeai. Je passai moins inaperçu mais j’étais toujours dans son ombre.
       Je suis désormais moi-même, un moi différent, pire que je l’avais crains mais mieux que je l’avais espéré. Elle s’est éloignée de moi et son ombre s’étend à présent sur une grande partie de la cour. Une partie de cette ombre est toujours en moi.
J’ai dix-sept ans, je suis toujours gentil, et bien plus encore, grâce à elle ?

"

Posté par OhMyGosh à 16:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Enter the circus Chapter 9 : brave

    Merci pour ce nouveau chapitre, ça fait plaisir =)

    Posté par Mel, 02 janvier 2010 à 03:59 | | Répondre
Nouveau commentaire